L’Héritage – Panique à Las Vegas – Infogrames – 1986

L’Héritage – Panique à Las Vegas – Infogrames – 1986

Pour le premier novembre, petit plaisir reçu. Un très belle version de l’Héritage, un jeu Infogrames sorti en 1986 sur MSX. Ce jeu fut édité uniquement sur MSX1 sur deux types de supports, en cassette et en disquette. C’est la version sur disquette (1DD) que j’ai eu la chance de trouver sur un site d’enchères.

L’Héritage « Panique à Las Vegas » est un jeu d’aventure graphique géré par les flèches du clavier, une souris ou une manette permettant le déplacer d’un curseur à l’écran. Vous devez interagir avec votre environnement, récolter et utiliser des objets pour évoluer dans l’histoire.

[unordered_list style= »star »]

  • Nom : L’Héritage : Panique à Las Vegas
  • Développeur : Infogrames
  • Éditeur : Infogrames
  • Année de sortie : 1986
  • Support : MSX1 (64Ko) – 1DD
  • Son : PSG
  • Type : Jeu d’aventure graphique

[/unordered_list]L'héritage panique à Las Vegas

L'héritage panique à Las Vegas

L'héritage panique à Las Vegas

 

L’histoire :

Votre vieille tante vient de mourir et vous lègue une petite fortune. Afin de pouvoir toucher votre héritage il vous faudra expressément gagner à Las Vegas 1 million de dollars en une seule nuit comme le fit votre tante dans les années 30. Vous incarnez Peter, son neveu et devez rivaliser de ruse pour déjouer les plans des créanciers à vos trousses qui en veulent à votre argent et vous diriger vers le casino pour y jouer et y gagner la somme en un temps record ! Le jeu comporte trois parties distinctes; l’immeuble où vous atterrissez au début du jeu, l’aéroport où vous aller tenter de prendre l’avion et Las Vegas, lieu de perdition où vous aller jouer pour amasser le million nécessaire.

 

Vous êtes bloqué à l’hôtel ou l’aéroport ? Voici les codes pour la seconde et troisième parties :

Aéroport : AAPMGAOA
Las Vegas : OLAAGAKA

 

L'héritage panique à Las Vegas

L'héritage panique à Las Vegas

L'héritage panique à Las Vegas

L'héritage panique à Las Vegas

Si vous désirez suivre pas à pas la marche à suivre pour finir le jeu :

L’Héritage

Merci au MSX Village pour proposer le PDF en libre consultation.

Adresse web du MSX Village : MSX Village

Bastard – バスタード – XAIN – 1988

Bastard – バスタード – XAIN – 1988

[unordered_list style= »star »]

  • Editeur : XAIN Soft
  • Développeur : XAIN Soft
  • Année de sortie : 1988
  • Support : MSX 2
  • Son : PSG
  • Type : RPG
  • Support : 2DD
  • Référence : MXZS-12008

[/unordered_list]

Pour bien commencer cette nouvelle année quoi de mieux que de recevoir un bon jeu MSX. Bastard de Xain Soft (anciennement Sein Soft, les développeurs de Tritorn, Super Tritorn et Mirai entre autres) fait partie de ces jeux inaccessibles à l’époque (je vous parle de cela dans les années 1990) car non distribués en france. Il me semble néanmoins que MSX Vidéo Center et peut être Maubert l’on proposé à la vente. Je l’ai découvert dans les années 90 soit deux ans après sa sortie sur le sol japonais. Relativement facile à comprendre car dépourvu de texte en japonais, Bastard peut largement se jouer sans traduction car en anglais (bon faites un effort…en anglais c’est déjà très bien!). Dans mes souvenirs ce jeu était relativement difficile et même un peu bogué tout au début. A l’époque j’avais attribué ce défaut aux crackeurs mais je viens de me rendre compte que c’est bien le jeu qui a été développé comme ça. Cela dit, il est tout à fait jouable (les ennemis du début n’apparaissent pas et il faut revenir d’un écran à l’autre pour les voir réapparaitre.).

intro_bastard_01

Bastard_03

Bastard est un RPG à vue de dessus dans lequel vous devez…combattre les méchants ! Bon ok, je ne sais pas ce qu’il faut faire mise à part taper du monstre…gagner des sous et acheter des items. Quelle originalité ! Voici néanmoins la traduction de l’histoire qui est livrée avec le jeu.

A notre brave soldat

Vous devez combattre avec bravoure vos ennemis pour rétablir la paix, ramasser des objets et fourvoyer le plus cruel des monstres, DRAGON KING.

Bonne chance !!!

Quel programme !

Graphiquement Bastard est assez beau et malgré quelques sauts de sprites à l’écran c’est un vrai plaisir d’y jouer. Il est possible d’accumuler de l’or pour acheter des armes et des objets magiques. Vous trouverez également des objets tout au long de l’aventure afin de vous permettre de poursuivre votre chemin et affronter le monstre final.

Voici quelques captures d’écrans.

Bastard (1987)(Xain Soft)_0000

Bastard (1987)(Xain Soft)_0002

Bastard (1987)(Xain Soft)_0003

Bastard (1987)(Xain Soft)_0005

Bastard (1987)(Xain Soft)_0004

Le site MSX Solutions a créé les maps du jeu. Inutile de vous dire que Bastard est très, mais alors très long. Il y a un nombre d’écrans très impressionnant, vous laissant de quoi vous acharner à essayer de le finir.

 

Le son Konami – du PSG au SCC+

Le son Konami – du PSG au SCC+

Au Japon, le 22 août 1987, Konami sortait sur la première génération de micro ordinateurs MSX un jeu vidéo qui allait faire date. Ce jeu, c’est Gradius 2 (Nemesis 2), une version spécifique pour le MSX de la série Gradius sortie sur bornes d’arcades.
Gradius 2 est exceptionnel a plus d’un titre, le gameplay et les graphismes sont formidables pour un jeu MSX 1, mais la grande force du jeu réside dans son ambiance sonore.
En effet, alors que jusqu’a présent, les utilisateurs MSX se contentaient de musiques sur 3 voies PSG, certes fort belles pour certaines, Konami allait ajouter dans sa cartouche une puce connue sous le nom de SCC (de son vrai nom « Sound Creative Chip » et non pas « sound custom chip »comme on le voit partout) afin d’améliorer sensiblement la musique.
Cette SCC comprenait 5 voies supplémentaires qui venaient s’ajouter aux 3 voies de base, du coup, les musiques en 8 voix de Gradius 2 signées Furukawa Motoaki (Konami Kukeiha Club) étaient tout simplement sublimes pour l’époque.

Les 5 canaux supplémentaires de la SCC sont des voies dites « Waveform memory » utilisant la synthèse « Wavetable » (en Français, table d’onde) bien différentes des voies « PSG ». En musique, la synthèse par table d’onde signifie que l’on peut créer directement la forme d’onde de l’instrument. Pour cela, il faut définir une suite de valeurs positives ou négatives qui au final donneront la forme de l’onde qui sera répétée de façon cyclique.

Attention, le terme « Wavetable » est souvent confondu avec le terme « Wavetable » utilisé a l’époque par les constructeurs de cartes sons PC comme Creative Labs mais ce dernier correspond à une table de samples (échantillons sonores) et n’a donc rien a voir avec ce que l’on vient de décrire.

Voici une petite liste non exhaustive de machines qui sont pourvues de la synthèse par table d’ondes :

1) Konami bubble system (arcade), SCC et SCC+ (MSX et arcade)
2) Namco C15/C30 (arcade), N163 (extension cartouche famicom)
3) Nintendo Famicom Disc System (extension disque pour la famicom)
4) Nintendo Game Boy, Nintendo Game Boy Advance
5) Nec PC Engine, Nec PC-FX
6) Bandai Wonderswan

Note : en ce qui concerne la SCC, elle a une particularité qui fait que la quatrième et la cinquième voie utilisent obligatoirement le même instrument (il y a donc 4 instruments possibles simultanément)
Par la suite, Konami a sorti une SCC+ (disponible dans les cartouches de jeux Snatcher et SD-Snatcher) qui lève cette limitation en permettant de faire jouer 5 instruments en même temps.

Intéressons-nous maintenant à la technique :

Nous avons vu qu’il faut définir une suite de valeurs pour définir l’onde voulue. Ce nombre de valeurs varie en fonction des puces. Pour la SCC, on définira ainsi 32 valeurs successives hexadécimales qui peuvent prendre les valeurs suivantes : 0 représente la valeur médiane, les valeurs 1 à 127 (01H à 7FH) correspondent a des valeurs de plus en plus positives et les valeurs -1 à – 128 (FFH à 80H) a des valeurs de plus en plus négatives.
– exemple pour faire une onde carrée :

7F7F7F7F7F7F7F7F7F7F7F7F7F7F8080808080808080808080808080

– exemple pour faire une onde en dent de scie :

101020203030404050506060707080809090A0A0B0B0C0C0D0D0E0E0F0F00000

 

 

Publié par  sur son blogue : Pasogaku パソ楽

Konami’s Ping-Pong – コナミのピンポン – Konami – 1985

Konami’s Ping-Pong – コナミのピンポン – Konami – 1985

[unordered_list style= »star »]

  • Editeur : Konami
  • Développeur : Konami
  • Année de sortie : 1985
  • Support : MSX
  • Son : PSG
  • Type : Simulation
  • Support : Rom
  • Référence : RC731

[/unordered_list]

Une arrivée quelque peu attendu en ce jour de juillet bien chaud, le magnifique jeu de Ping pong signé Konami. Sorti en 1985 sur cartouche Rom ce jeu de simulation de tennis de table est un pur chef d’œuvre sur MSX1. Une excellente jouabilité, une difficulté parfaitement dosée et différents coups capables d’enrichir votre jeu et de pousser l’ordinateur ou un ami derrière ses derniers retranchements ! Les animations sont fluides et vous prenez la main très aisément ! Pas besoin d’être un expert pour s’initier au jeu et pourtant il faudra être très bon lorsque l’ordinateur, vers les niveaux les plus élevés, deviendra vraiment très bon.

Un petit coup de cœur pour moi pour ce jeu en parfait état venu tout droit d’Espagne, pays où le MSX a relativement bien fonctionnait et ou la communauté d’utilisateurs est encore aujourd’hui quelque peu active. Cependant je n’ai jamais eu la chance d’acheter un jeu là bas à cause principalement des frais exorbitants de la poste espagnole (ou de la cupidité des vendeurs ibériques !). J’ai reçu un jeu quasiment neuf, dans un état incroyable pour ses 28 ans ! Parfait pour gonfler encore un peu ma petite collection de jeux Konami ( ou du moins ceux qui valent la peine !).

 

Boite du jeu Konami's Ping Pong

Contenu de la boite

Dos de la boite

konami_ping_pong_screen_01 konami_ping_pong_screen_02

 

Publicité pour le jeu

Sa.Zi.Ri – Vidéo d’intro

Sa.Zi.Ri – Vidéo d’intro

Sa.Zi.Ri est un jeu qui a véritablement marqué ma jeunesse ! De par ses graphismes vraiment décalés par rapport aux productions de l’époque, mais également par sa difficulté (je ne suis jamais allé au delà du second stage) et surtout par son intro…de folie ! (suite…)